04/03/2020

Il s’en est suivi des débordements de la Sanguèze, notamment sur la prairie de l’écopâturage. La municipalité en lien étroit avec l’exploitant reste vigilante, et dès lors que le phénomène prend de l’ampleur, les moutons sont enlevés. Ce fut le cas au mois de décembre, mais après leur retour  un événement pluvieux a obligé les animaux à se réfugier sur le talus, le temps d’une journée, toujours sous le contrôle de leur propriétaire. J’ai pu constater, lors de cet épisode, le sentiment de compassion qu’un certain nombre d’entre vous avait pour les animaux. Cela relève d’un noble sentiment, mais je tiens à vous rassurer, en aucun cas les élus ne manifestent d’indifférence mais partagent ce même sentiment. Nous  veillerons toujours au bien-être de nos chers moutons, et nous étudions une solution pour que le refuge, en cas d’inondation, gagne en confort.

Peu de temps après cet épisode météorologique, je me suis rendu un matin à la rentrée d’école, car l’on m’avait signalé la difficulté pour les cars scolaires d’acheminer en toute sécurité les enfants vers les bâtiments scolaires, du fait de véhicules gênant leur circulation. J’ai pu faire, malheureusement ce constat de visu, et j’ai dû intervenir pour fluidifier la circulation. J’ai compris que cela était considéré par certains comme une atteinte à la liberté de circuler et d’acheminer son enfant à la porte de l’école avec son propre véhicule. Je me suis alors pris à rêver. Si le civisme, et le respect d’autrui pouvaient atteindre le niveau de sollicitude que l’on peut avoir pour des animaux se trouvant dans une  situation provisoire inconfortable, la vie du quotidien ne pourrait en être que plus facilitée. J’en appelle à la responsabilité de chacun pour participer à la qualité du vivre ensemble. 

Le Conseil Municipal a arrêté le principe de la nouvelle numérotation des adresses postales. Cette mesure est, je le rappelle, pour faciliter le repérage de chacune de vos habitations pour des raisons à la fois pratiques et de sécurité. Nous profitons de cette opération pour refaire le point sur les lieux identitaires de la commune, au riche passé historique, et la Municipalité fera en sorte, que les noms de villages et lieux dits soient conservés, voire mis en valeur. Il me semble important de rassurer un certain nombre de personnes. 

J’ai eu l’occasion de dire combien j’ai été heureux d’administrer cette commune, lors de trois mandats. J’ai eu le bonheur d’avoir affaire à une population pleine de respect, de sympathie, et d’enthousiasme. C’est bien évidemment l’image dominante que je garderai. Je sais que cet  sprit
Mouzillonnais, fait d’engagement, de bénévolat et de convivialité, demeurera dans l’avenir. Je souhaite une pleine réussite à ceux que vous  choisirez pour vous représenter et gérer la commune pour le plus grand bien des habitants. 

​​​​​​​Que Mouzillon vive longtemps dans ce bel état d’esprit !